L’assemblage de l’osiris allégée (2)

L’assemblage de l’osiris allégée (2)

J’ai continué la construction de l’osiris. Vous découvrirez ci-après les différentes étapes que j’ai réalisées.

Collage d’un renfort en dépron sur les ailerons.

20191119_211627

Puis collage du guignol de profondeur

20191119_211634

J’ai ensuite aligné le bord des ailerons sur une planche, pour coller les aérofreins. J’ai maintenu les ailerons bien à plat pour poser les renforts en carbone.

20191119_213701
20191119_213708

A cette étape, l’avion pèse 28 grammes.

20191119_224619
20191119_224624

Préparation du volet de dérive. Préparation d’un renfort en dépron collé sur le bord de fuite. J’ai ensuite suivi la procédure décrite par Laurent Bruyssine sur son site. A savoir, le perçage d’un trou,  la découpe du jonc de carbone qui sera le guignol du volet. On aligne bien le bord du volet sur le bord de la planche et j’ai collé le jonc de carbone en laissant une distance égale de chaque côté

20191120_151539
20191120_151725
20191120_152052
20191120_152311
20191120_152828

J’ai ensuite bien maintenu à plat le volet avec des accus et j’ai ensuite collé les renforts en jonc de carbone 0.8 mm.

20191120_153947
20191120_154801

J’ai ensuite mis en place la commande de profondeur. La tige métallique et le jonc de carbone 1 mm sont solidarisés avec une gaine thermorétractable. Ne pas oublier d’isoler la structure avec du papier alu, avant de mettre la flamme pour provoquer la rétraction de la gaine.

20191120_155127
20191120_155719
20191120_155832

J’ai continué la construction en commençant par terminer la commande de profondeur. Comme pour la partie sur le volet, la commande sur le servo est fixée par une gaine thermorétractable. N’oubliez pas le papier d’alu pour éviter de mettre le feu à votre modèle. Ne riez pas, ça m’est arrivé.

Bien penser à poser le modèle à plat pour régler parfaitement le volet au neutre. Par la suite, j’ai collé les guides de la commande sur le fuselage pour éviter qu’elle ne flamboie.

J’ai ensuite posé les servos de dérive et d’aileron, collé les guignols des ailerons et achevé les commandes d’ailerons. Bien sûr au préalable, le récepteur et l’ESC ont été installés pour assurer le neutre des servos et la bonne position des palonniers. Le poids est désormais de 58 g avec les servos, le récepteur et l’ESC. Je devrai pouvoir sortir le modèle terminé aux alentours des 80 g.

eol37

Scientifique et passionné par l'aviation et l'aeromodelisme depuis 45 ans, je suis ici pour vous faire partager mes modèles, mes techniques, mes réalisations et ce que j'ai appris au cours des ans.

Laisser un commentaire