Marouflage et surpoids

Marouflage et surpoids

J’ai terminé de maroufler les différentes faces du fuselage. Pour rappel, j’ai passé une couche d’enduit nitrocellulosique, suivi d’un ponçage léger pour enlever les fibres de bois et ensuite, j’ai posé une couche de fibre de verre à 25 g/m2 collée à l’enduit.

Le fuselage avant entoilage pesait 745 g. Il a pris 22 g pour arriver à 767g.

20190915_184726
20190916_205807

Un ponçage léger est effectué. Comme dirait Allalou, on regarde avec les doigts pour enlever les imperfections non visibles à l’œil.
Puis passage partout d’une couche de vernis G4. Il faisait largement nuit…

Après séchage, pesée du fuselage : Verdict 777 g, soit 10 g de plus.
20190917_071235

Au total cette étape a alourdi le fuselage de 32 g, ce qui me semble plus que raisonnable. Il reste bien sûr, l’enduit, le filler, le maquettage (rivets, trappes etc..) et la peinture à rajouter.

Pour avoir une idée du poids total de la bête, j’ai pesé les différents éléments.

L’aile terminée pèse 934 g

Les empennages arrière 130 g
20190916_181825

L’équipement (moteur, batteries, électronique) ajoute 746 g
20190916_182250

L’hélice pèse 36 g, les carénages de roues 53 g, le récepteur 10 g. Si on ajoute le fuselage entoilé et vernis (777g), on arrive à un poids total de 2686 g. Il faudra rajouter à ça, la finition maquette, apprêt, peinture, plus les roues le train atterrissage et les mâts d’ailes.

J’espère rester entre 3 et 3.5 kg.

eol37

Scientifique et passionné par l'aviation et l'aeromodelisme depuis 45 ans, je suis ici pour vous faire partager mes modèles, mes techniques, mes réalisations et ce que j'ai appris au cours des ans.

Laisser un commentaire